Shah Rukh KHAN
Nick Name / Pseudo
SRK
Birth / Naissance
2 novembre 1965
Birth Place / Lieu Naiss.
Delhi
Start / Début
1992
Follow / Suivre

SHAH RUKH KHAN Biographie

Shah Rukh Khan est un acteur indien et un personnage emblématique incontournable de Bollywood, également producteur de films via RED CHILLIES ENTERTAINEMENT, animateur à la télévision et propriétaire de l’équipe de cricket des KOLKATA KNIGHT RIDERS. La biographie que nous avons réalisée retrace l’intégralité de son parcours de ses débuts à aujourd’hui.

Shah Rukh Khan est né le 2 novembre 1965 à New Delhi. Élevé dans une famille musulmane de la classe moyenne de la banlieue, il fait des études d’économie et de communication tout en intégrant le Theater Action Group (TAG) à Delhi sous la direction du célèbre metteur en scène Barry John. En 2007, ce dernier dira à son sujet: « Tout le mérite du développement phénoménal de la carrière couronnée de succès de Shah Rukh en revient à la superstar elle-même. »

A vingt ans, il n’est qu’un débutant parmi d’autres et joue principalement des seconds rôles, mais l’enseignement de son metteur en scène influence l’acteur. Il en tire une leçon importante, décisive si l’on en juge par le succès futur de la star : « Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de jouer une scène. La Méthode c’est ce qui marche pour vous. Le baromètre ultime est ce que les gens aiment. » Sur les conseils de son professeur qui voit en ses qualités un jeu idéal pour le cinéma, il se lance dans une carrière à laquelle il n’aspire pas encore.

A la fin des années 80, il débute par de la figuration et obtient des rôles de plus en plus importants dans des séries télévisées. C’est ainsi qu’en 1988, il apparaît dans Fauji, où il tient le rôle du soldat commando Abhimanyu Rai. Puis vient Circus, d’Aziz Mirza en 1989, qui dépeint la vie d’artistes de cirque. La même année, Shah Rukh Khan tient un petit rôle dans un téléfilm en langue anglaise, In Which Annie Gives it Those Ones, basé sur la vie universitaire à Delhi et écrit par Arundhati Roy.

Ces apparitions diverses lui permettront d’acquérir les prémisses de la reconnaissance. Le public assiste à la mise en place de son jeu si expressif qui fera sa renommée. Et c’est avec la confiance d’un succès populaire naissant qu’il décide de se lancer à l’assaut de Bollywood pour franchir une nouvelle étape.

Famille Shah Rukh KHAN Parallèlement, sa vie personnelle connaît de sérieux bouleversements. Il perd ses deux parents à dix ans d’intervalle (1980 et 1990). En 1984, il rencontre Gauri Chibba, une pendjabi originaire de Delhi, qu’il épousera le 25 octobre 1991, après avoir affronté six ans durant l’adversité des parents hindous de la jeune femme. Ces derniers refusant l’idée d’un mariage avec un musulman, orphelin et sans véritable métier. Ils auront un fils nommé Aryan Khan, né le 12 novembre 1997, une fille Suhana Khan, née le 22 mai 2000 et un fils AbRam Khan, né le 27 mai 2013.

Son entrée dans la capitale du cinéma indien lui est facilitée par la rencontre de Vivek Vaswani, dont la connaissance du milieu assez fermé de Bollywood permet au prometteur « provincial » de gagner du temps dans la conquête de rôles majeurs. Se fondant rapidement dans la production en continu de films qui font la marque de fabrique du cinéma indien, il fait ses premières armes au cinéma en participant simultanément à quatre films dont Deewana en 1992 qui lui offre une ébauche de succès critique, puisqu’il lui permet d’obtenir le Prix du Meilleur Espoir masculin aux Filmfare Awards en 1993.

Il se prend vite au jeu des tournages intensifs et contribue dès lors à une moyenne de quatre films par an, un rythme qu’il maintiendra. En 1993, ses participations notables se nomment Baazigar et Darr dans lesquels il campe deux rôles similaires de « anti-héros ». Il franchit ainsi une nouvelle étape et décroche son premier Prix du Meilleur acteur. Sa collaboration avec deux producteurs des plus influents, Aditya et Yash Chopra, et ses rôles aux côtés de l’actrice Kajol, avec qui il forme l’un des couples les plus populaires à l’écran, changent définitivement son statut: Shah Ruhk Khan devient King Khan.

dilwale dulhania le jayenge L’acteur enchaîne désormais les films (Maya Memsaab d’après une nouvelle de Flaubert, Dilwale Dulhania Le Jayenge, ou encore Yes Boss) et les récompenses qui vont avec. En prenant soin d’alterner les registres, il permet à sa popularité de se développer. C’est ainsi qu’il passera volontiers des personnages de charmeur de comédies romantiques qui lui assurent sa notoriété locale (Dil To Pagal Hai en 1997 ou Kuch Kuch Hota Hai l’année suivante) à des rôles moins consensuels destinés plutôt au public occidental (Dil Se grâce auquel il obtient une récompense à Berlin en 1998), son idéal étant d’étendre sa popularité à travers le monde.

Après avoir connu de relatives déceptions aux débuts des années 2000, notamment dues à l’émergence d’un rival dans son registre (l’acteur Hrithik Roshan) et de l’échec du premier film produit par sa toute nouvelle et première société de production DREAMZ UNLIMITED en association avec Juhi Chawla et Aziz Mirza, il se relance en 2001 dans une superproduction destinée au monde entier, La Famille indienne (Kabhi Khushi Kabhie Gham), succès international qui annonce la nouvelle vague du cinéma indien.

Son implication dans l’exportation et la reconnaissance du cinéma de Bollywood en dehors des frontières indiennes est déterminante. A l’affiche de Devdas, il forme avec Aishwarya Rai un couple au potentiel glamour idéal pour les esprits occidentaux. Cette réussite s’explique aussi par la sélection du film à Cannes en 2002 où l’on veut mettre en avant ce nouveau genre qui allie avec brio la splendeur des décors et chorégraphies propres à Bollywood, à une histoire moins schématique que les standards habituels.

Fin connaisseur de la communication et de sa rentabilité, Shah Rukh Khan est le premier acteur à se lancer dans la publicité, faisant fructifier son image et permettant ainsi une nouvelle fois au cinéma indien de rentrer dans une nouvelle ère. Conscient de ses échecs, il décide de mettre un terme à la production en 2003 après trois films (dont Chalte Chalte et Asoka) et tente alors l’expérience d’une tournée mondiale spectaculaire, basée sur les chorégraphies qui l’ont rendu célèbre.

Il reprendra l’aventure de la production avec sa maison de production RED CHILLIES ENTERTAINMENT en 2004, qui comporte aujourd’hui un département effets spéciaux à la pointe de la technologie, RED CHILLIES VFX.

Sa reconnaissance internationale établie, il s’affirme dans cette voie et choisit de plus en plus régulièrement des films à visée mondiale. Parmi ceux-là, Swades ou New York Masala (Kal Ho Na Ho) , tous deux sortis en 2005 en France, témoignent du nouveau parti pris de l’acteur à choisir des rôles à contre-emploi (et qui fonctionnent mieux à l’exportation), comme dans Om Shanti Om ou Rab Ne Bana Di Jodi.

Ses choix de rôles suivants s’inscrivent en accord avec son évolution vers un répertoire moins conformiste, et il affirme son désir de reconnaissance avec My Name Is Khan, qui se passe aux États-Unis et est distribué dans le monde entier.

L’année 2011 s’annonce la plus intense en terme d’investissements personnels et financiers avec Ra.One, le projet le plus ambitieux de sa carrière, réalisé par Anubhav Sinha. Il suit un entraînement spécial pour le rôle de son héros G.One, afin d’en assurer lui-même les cascades spectaculaires. Il est à noter que Ra.One est le premier film de science-fiction indien à l’envergure internationale.

69  La sortie de DON 2 fin décembre 2011, réalisé par Farhan Akhtar (suite de Don – The Chase Begins Again (2006), du même réalisateur) permet à Shah Rukh Khan de revenir au rôle négatif dans lequel il excelle. Cette suite a suscité un intérêt mondial et unanime, les critiques ayant salué le scénario, la réalisation ainsi que la performance charismatique de Shah Rukh Khan.

 2012 marquera le retour de l’acteur à un rôle plus romantique. Il retrouve le réalisateur Yash Chopra, 8 ans après son dernier film Veer-Zaara, avec le film Jab Tak Hai Jaan, endeuillé 3 semaines avant sa sortie par le décès de Mr Yash Chopra.

71c

En 2013, Shah Rukh Khan travaille pour la première fois avec le réalisateur Rohit Shetty, et le film Chennai Express, mêlant humour et action, bat tous les records du Box-Office Indien en devenant le plus grand Blockbuster de tous les temps.

Jab Tak Hai Jaan (Jusqu’à Mon Dernier Souffle) et Chennai Express sont tous deux sortis en France et ont été distribués par AannaFilms et soutenus par Bollyciné.

Et l’année 2014 s’annonce tout aussi prometteuse, puisque avec la sortie du film Happy New Year, qui met à l’affiche plusieurs autres stars, comme Deepika Padukone, Boman Irani, Abhishek Bachchan ou encore Sonu Sood, Shah Rukh Khan retrouve la célèbre réalisatrice Farah Khan, avec qui il avait travaillé dans Main Hoon Na (2004) et Om Shanti Om (2007). Une tournée de promotion internationale grandiose, sous la forme de plusieurs concerts, est prévue avec toute l’équipe du film à partir de fin septembre.

10375978_712490665456672_9188655463399360387_nA noter que parallèlement à sa carrière d’acteur, Shah Rukh Khan devient propriétaire en 2008 de l’équipe de cricket des KOLKATA KNIGHT RIDERS (KKR), conjointement avec l’actrice Juhi Chawla et son mari Jai Mehta. Les KKR ont depuis gagné deux fois le championnat de l’Indian Premiere League (IPL), en 2012 et 2014.

Définitivement rien n’arrêtera Shah Rukh Khan….

 

 

Récompenses : Shah Rukh Khan a gagné 12 FilmFare Awards pour son travail dans le cinéma indien, dont 8 d’entre eux pour la catégorie du meilleur acteur (un record), ce qui l’établit comme l’un des acteurs majeurs du cinéma Hindi. En 2005, le gouvernement indien l’a honoré avec le Padma Shri pour sa contribution au cinéma indien. Le 27 janvier 2008, la France l’a décoré officier de l’ordre des arts et des lettres, et le 1er juillet 2014 de l’insigne de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur pour sa contribution au Cinéma.

Team Shah Rukh KHAN France

Sources : Allocine.com – Wikipedia.fr – Wikipedia.en
Facebook Officiel de Shah Rukh Khan